Browsing Category

CORSE

ANDY À AJACCIO

ajaccioajaccio ajaccio coucher de soleil îles sanguinairesmaquis corseajacciomaquis corseajaccio ajaccio ajaccio ajaccio ajaccio marché ajaccio marché ajaccio marché corse marché corse ajaccio 20123 ajaccio ajaccio ajaccio

Photos © andyandtheblog

La Corse m’a parue comme une évidence dans mon envie de première escapade printanière. J’ai donc tout naturellement posé mes bagages à Ajaccio, une ville que j’avais envie de découvrir. Je ne saurais vous décrire cette énergie positive que l’Île de beauté dégage quand vous sortez de l’avion : 1h dans les airs pour atterrir dans un véritable coin de paradis. On y réfléchit rarement à deux fois.

J’avais gardé un tel beau souvenir de ce premier petit déjeuner en terre Corse lors de mon premier voyage, que je n’avais qu’une hâte, recommencer. Débuter la journée en terrasse, face au port, entourée de quelques locaux, yeux rivés sur leur Corse-matin tout en laissant échapper un dialecte chantant, est quelque chose d’assez formidable.

Après avoir pris des forces, on se laisse guider par le paysages magnifique du Golfe d’Ajaccio qui nous emmène tout droit à la Tour Génoise de la Parata. Ce lieu, entouré d’un maquis littoral fleuri, dégage une odeur absolument divine en cette saison. Plusieurs itinéraires de promenades sont possibles depuis cette presqu’île qui nous offre une vue au plus près des Îles sanguinaires. Et, au soleil couchant, on observe un magnifique spectacle qui se termine par des notes de rose et bleu pastel. Époustouflant !

Lors de mes voyages, j’aime être surprise et y découvrir la gastronomie locale. Je peux vous dire que j’ai été servie. Le 20123 nous transporte au coeur d’un vieux village Corse sous un ciel étoilé et nous fait voyager dans le temps. Dans ce restaurant, à l’accueil très chaleureux, nous découvrons des repas savoureux et typiques. Le menu est fixé à 36 euros et comprend 2 entrées, 1 plat, le fromage – confiture de figues et le dessert. Pour ajouter encore plus de charme à ce décor ancien, on peut se servir nous-même de l’eau à la fontaine. Venez avec un grand appétit ! Personnellement, je garderais longtemps en mémoire la crème de châtaigne chaude servie avec une boule de glace vanille. Un vrai coup de coeur durant ce séjour.

LE 20123

  • 2 Rue Roi de Rome, 20000 Ajaccio
  • Tel :+33 4 95 21 50 05

Dans un cadre différent, mais tout aussi magnifique, on retrouve « La Crique » sur la route des Sanguinaires. Ce restaurant abrite une petite, mais très jolie plage. On y déguste un feuilleté de noix de St-Jacques et une salade de thon aux agrumes. On termine avec l’indémodable crème brûlée pour rendre ce moment parfait. De bonnes saveurs pour nos papilles.

LA CRIQUE

Route Sanguinaires, 20000 Ajaccio

Tel : +33 4 95 52 05 79

Si vous êtes de passage à Ajaccio, ne manquez pas le marché sur la Place Foch qui propose des produits d’excellentes qualités. Les beignets sucrés au brocciu (fromage Corse) et les Ambrucciata à la clémentine sont juste délicieux. En souvenir, vous pourrez emportez dans vos bagages des Canestrelli (biscuits traditionnels Corse), du miel, de la confiture de figue – myrte ou encore cette merveille de crème à la châtaigne.

Cette ville, lieu de naissance de Napoléon Bonaparte, se prête parfaitement à un mélange de détente, shopping et visites culturelles. Le très bon site http://www.ajaccio-tourisme.com vous donne toutes les informations nécessaires pour ne rien rater. L’office de tourisme est, quant à lui, situé à côté de la place Foch. Par le biais de cette article, je souhaite, d’ores et déjà, un très bon séjour aux personnes qui se rendront au salon des blogueurs de voyage qui aura lieu du 3 au 5 mai.

Mon programme à Ajaccio a été chamboulé par les grèves et j’ai donc dû me rendre précipitamment en Sardaigne afin de garantir un vol de retour sur Genève. J’aurais adoré en découvrir plus sur l’histoire de cette ville charmante mais ce n’est que partie remise.

À un di sti ghjorni Aiacciu, A !

Andy & l’Île de beauté

IMG_0005 IMG_0040 IMG_0214 IMG_0385 IMG_0284 IMG_4649 DSCN2723 IMG_0043 DSCN2638 IMG_0180 DSCN2717IMG_0299

IMG_0158

IMG_3994IMG_3996IMG_0372

IMG_0451

Photos © andyandtheblog

« La photographie est un instant qui ne se réfléchit pas, suspendue à une fraction de seconde qui laisse à réfléchir. » de Rémy Donnadieu. C’est ça que j’aime dans la photographie. Capturer un moment important, un lieu magique tout droit sorti d’un compte de fée ou encore une expression qui a attiré mon intention pour en garder le souvenir le plus longtemps possible et me remémorer un voyage qui m’a marqué. Voyager est une chance dont je ne cesserais de saisir, aussi longtemps que je le pourrais.

Un des derniers en date est la Corse, joliment surnommée « l’Île de beauté ». Chaque année, j’en entendais beaucoup de bien, jusqu’à ce qu’un été je comprenne réellement que toute cette admiration pour l’île de Corsica était amplement justifiée.

7.30 am, Bastia n’a jamais été aussi prêt. On s’apprête à accoster quand je décide de passer de l’autre côté du bateau pour voir si la vue offre des photos encore plus belles. Et là, c’est comme si le temps s’arrêtait. A ce moment précis, je n’avais d’yeux que pour ce Port de Bastia et ces maisons colorées digne d’un coucher de soleil. La Corse et moi on se plaisait déjà avant même d’y avoir posé les pieds.

Après un bon premier petit dej sur le territoire corse avec vue sur le port et avoir parcouru les ruelles de cette ville, direction l’hôtel pour une baignade à la piscine. Derniers rayons de soleil avant l’orage. Même cette forte pluie n’a pas réussi à gâcher ce repas typiquement Corse. Encore plus magique, je vous le dis.

Le lendemain, en route pour Porto-vecchio, le point de départ pour de nouvelles aventures et découvertes. J’ai posé mon linge sur des plages plus belles les unes que les autres et pris des chemins menant à des « spots » majestueux. Même si j’ai pour habitude de toujours bien « planifier » un voyage en sélectionnant les lieux à privilégier, la Corse a toujours été surprenante. On peut se faire une idée en regardant des photos, mais rien de comparable avec la réalité.

Bonifacio. Ah Bonifacio ! C’est un peu comme visiter un musée à ciel ouvert. Cet endroit, entouré d’une eau turquoise et dominé par les hautes falaises et sa citadelle, est un véritable bijou. C’est sans doute la ville que j’ai préférée. Tout a été parfait. Le feu d’artifice pour clôturer la journée était juste un bonus. Une chose est certaine, j’ai déjà hâte de la retrouver, l’île de beauté.

A très vite, A.