Andy en Week-end à Grenoble

grenoble bloggrenoble blog

La ville de Grenoble a été une très belle découverte tant elle a une richesse culturelle et historique indéniable. C’est vraiment très agréable de se balader dans les petites ruelles de la vieille ville, façonnées de magnifiques bâtiments anciens. Mais pas seulement. On y trouve de nombreux jardins, ce qui apporte beaucoup de charme. Mon Week-end à Grenoble à débuté avec l’un des incontournables de la ville : la montée en téléphérique. Ces bulles nous emmènent au pied de la Bastille, telles des bulles de savon qui s’envolent dans le ciel. La vue est d’une grande beauté. L’accès au sommet de cette montagne dans la ville peut également se faire à pied.

grenoble blog grenoble blog grenoble blog grenoble blog grenoble blog

Le brunch, Ah le brunch ! Je voue un amour sans fin à ce moment de pur bonheur ! Lorsque je visite une ville, j’aime bien chercher de bonnes adresses où bien démarrer une journée. Le pain & Cie à été testé et approuvé 2x . Un régal !

PAIN & CIE : 1Bis Rue Lafayette, 38000 Grenoble, France / Tel : +33 4 76 24 16 45

grenoble bloggrenoble bloggrenoble bloggrenoble blog andyandtheblog andyandtheblog

Fan des tableaux d’Andy Warhol, je ne pouvais pas manquer l’exposition du moment au Musée de Grenoble : ¨De Picasso à Warhol¨. Ce musée est une pépite. Au delà d’exposer des oeuvres vraiment magnifiques, ce musée est extrêmement lumineux et offre de belles vues sur l’Isère. J’AI ADORÉ ! Continue Reading

Strasbourg, la romantique

StrasbourgSrasbourg StrasbourgIMG_2863StrasbourgStrasbourgStrasbourgStrasbourgStrasbourgStrasbourg Strasbourg Strasbourg

Photos © andyandtheblog

Romantique

De passage à Strasbourg pour un concert de « l’enfant du pays », j’en ai profité pour déambuler dans les rues de la « capitale européenne ». Je dois dire que j’ai eu un grand coup de coeur pour cette ville. En cette saison, les arbres fleuris amènent de la poésie à cette ville déjà tellement romantique avec ses canaux et ses ruelles pavées bordées de maisons à colombages. Elle se prête à la flânerie à la perfection tant de belles découvertes nous attendent à chaque recoin.

Gourmande

Réputée pour sa choucroute et sa cuisine familiale, j’ai opté pour un excellent plat traditionnel Alsacien : Rösti au fromage de chèvre/lard/champignon de chez « Le Thomasien » dans le quartier de la Petite France. Restaurant choisi par hasard mais charmant avec un joli cadre et un service agréable. Mais il faut dire qu’en me baladant, pleins de beaux restaurants et brasseries m’on vraiment fait de l’oeil. Je les garde pour un prochain séjour, plus planifié.

LE THOMASIEN

  • 12, rue Dentelles, 67000 Strasbourg
  • Tel : (+33) 03 88 32 76 67

Les petites ruelles de Strasbourg regorgent également de ravissants salons de thé, idéal pour une pause goûter. Mon regard c’est posé sur « La part Thé ». On y sert des tartes et gâteaux plus alléchants les uns que les autres et un très grand choix de boissons chaudes. Evidemment, j’y ai dégusté un kougelhopf (brioche Alsacienne) et un bon chocolat chaud pour me donner des forces avant le concert. Le lendemain, nous y sommes retournés pour un délicieux brunch en terrasse, que je ne suis pas prête d’oublier.

LA PART THÉ

  • 42 GRAND RUE | STRASBOURG, 67000 Strasbourg
  • Tel : (+33) 03 88 32 20 83

On pense également à ramener du pain d’épices, de la confitures de Noël et des produits locaux proposés par de magnifiques boutiques joliment décorées et qui sillonnent le long de la vielle ville.

Divertissante

Strasbourg offre plus de 500 km de pistes cyclables. C’est une façon différente de visiter la ville puis se rendre dans l’un des nombreux parcs tels le « Jardin botanique ou le « Parc de l’Orangerie » pour un moment de détente ou un picnic.

On aime aussi la ballade en bateau qui nous emmène d’un quartier à l’autre durant un peu plus d’1 heure. On y découvre ainsi l’histoire de la ville tout en profitant paisiblement du cadre reposant.

Pour ceux qui aiment les activités culturelles, de nombreux musées sont à disposition. Allez au musée d’art moderne le dimanche et profitez-en pour bruncher sur la terrasse du Art Café au premier étage.

On n’oublie pas de faire un passage devant la magnifique cathédrale qui se dresse majestueusement devant nous en plein centre ville. Pour une vue panoramique, on peut accéder à une plate-forme en gravissant courageusement les 332 marches.

Conquise par cette ville, je reviendrai très certainement durant les festivités de fin d’année pour savourer un bon thé de Noël et du pain d’épice. Le tout, avec des yeux d’enfants, émerveillés par la magie de Noël.

A très vite, A

ANDY À AJACCIO

ajaccioajaccio ajaccio coucher de soleil îles sanguinairesmaquis corseajacciomaquis corseajaccio ajaccio ajaccio ajaccio ajaccio marché ajaccio marché ajaccio marché corse marché corse ajaccio 20123 ajaccio ajaccio ajaccio

Photos © andyandtheblog

La Corse m’a parue comme une évidence dans mon envie de première escapade printanière. J’ai donc tout naturellement posé mes bagages à Ajaccio, une ville que j’avais envie de découvrir. Je ne saurais vous décrire cette énergie positive que l’Île de beauté dégage quand vous sortez de l’avion : 1h dans les airs pour atterrir dans un véritable coin de paradis. On y réfléchit rarement à deux fois.

J’avais gardé un tel beau souvenir de ce premier petit déjeuner en terre Corse lors de mon premier voyage, que je n’avais qu’une hâte, recommencer. Débuter la journée en terrasse, face au port, entourée de quelques locaux, yeux rivés sur leur Corse-matin tout en laissant échapper un dialecte chantant, est quelque chose d’assez formidable.

Après avoir pris des forces, on se laisse guider par le paysages magnifique du Golfe d’Ajaccio qui nous emmène tout droit à la Tour Génoise de la Parata. Ce lieu, entouré d’un maquis littoral fleuri, dégage une odeur absolument divine en cette saison. Plusieurs itinéraires de promenades sont possibles depuis cette presqu’île qui nous offre une vue au plus près des Îles sanguinaires. Et, au soleil couchant, on observe un magnifique spectacle qui se termine par des notes de rose et bleu pastel. Époustouflant !

Lors de mes voyages, j’aime être surprise et y découvrir la gastronomie locale. Je peux vous dire que j’ai été servie. Le 20123 nous transporte au coeur d’un vieux village Corse sous un ciel étoilé et nous fait voyager dans le temps. Dans ce restaurant, à l’accueil très chaleureux, nous découvrons des repas savoureux et typiques. Le menu est fixé à 36 euros et comprend 2 entrées, 1 plat, le fromage – confiture de figues et le dessert. Pour ajouter encore plus de charme à ce décor ancien, on peut se servir nous-même de l’eau à la fontaine. Venez avec un grand appétit ! Personnellement, je garderais longtemps en mémoire la crème de châtaigne chaude servie avec une boule de glace vanille. Un vrai coup de coeur durant ce séjour.

LE 20123

  • 2 Rue Roi de Rome, 20000 Ajaccio
  • Tel :+33 4 95 21 50 05

Dans un cadre différent, mais tout aussi magnifique, on retrouve « La Crique » sur la route des Sanguinaires. Ce restaurant abrite une petite, mais très jolie plage. On y déguste un feuilleté de noix de St-Jacques et une salade de thon aux agrumes. On termine avec l’indémodable crème brûlée pour rendre ce moment parfait. De bonnes saveurs pour nos papilles.

LA CRIQUE

Route Sanguinaires, 20000 Ajaccio

Tel : +33 4 95 52 05 79

Si vous êtes de passage à Ajaccio, ne manquez pas le marché sur la Place Foch qui propose des produits d’excellentes qualités. Les beignets sucrés au brocciu (fromage Corse) et les Ambrucciata à la clémentine sont juste délicieux. En souvenir, vous pourrez emportez dans vos bagages des Canestrelli (biscuits traditionnels Corse), du miel, de la confiture de figue – myrte ou encore cette merveille de crème à la châtaigne.

Cette ville, lieu de naissance de Napoléon Bonaparte, se prête parfaitement à un mélange de détente, shopping et visites culturelles. Le très bon site http://www.ajaccio-tourisme.com vous donne toutes les informations nécessaires pour ne rien rater. L’office de tourisme est, quant à lui, situé à côté de la place Foch. Par le biais de cette article, je souhaite, d’ores et déjà, un très bon séjour aux personnes qui se rendront au salon des blogueurs de voyage qui aura lieu du 3 au 5 mai.

Mon programme à Ajaccio a été chamboulé par les grèves et j’ai donc dû me rendre précipitamment en Sardaigne afin de garantir un vol de retour sur Genève. J’aurais adoré en découvrir plus sur l’histoire de cette ville charmante mais ce n’est que partie remise.

À un di sti ghjorni Aiacciu, A !

Lisbonne : voyage au coeur du centre historique

Vue de LisbonneLisbonne AlfamaIMG_7625Lisbonne azulejosLisbonneLisbonneLisbonne pasteis de nataLisbonne electrico 28Lisbonne terreiro do PaçoLisbonne Fernando PessoaLisbonne Casa dos bicosLisbonne azulejos
Photos © andyandtheblog

Envie d’une escapade à Lisbonne ? Bem-vindos au coeur du centre historique de cette ville aux 1001 merveilles. 

Il y a quelques années, lorsque je rentrais d’un voyage à Lisbonne, j’ai lu dans un magazine de la compagnie Tap un texte qui m’a profondément touchée. Il résumait à merveille et en quelques lignes tout ce que Lisbonne m’évoquait : de l’émotion à l’arrivée, de l’émotion au retour.

« La vue de Lisbonne depuis un avion de la Tap qui est de retour est toujours émouvante. Personne ne me convainc que nos pilotes ne suivent pas un trajet panoramique secret, créé par un ancien pacte des forces de la nostalgie avec les forces de l’air. Déjà, quand ils partent de Lsibonne, les avions de la Tap tournent le dos à Lisbonne dès qu’ils le peuvent, fatigués d’y être et impatients d’arriver à destination. Ou peut-être, suivant justement l’ancien pacte des pilotes, entre ce que les yeux voient et ce que le coeur ressent, ils disent au revoir rapidement, avec la hâte de vite y retourner. »

La belle Lisbonne et moi, c’est une véritable histoire d’amour depuis tellement d’années tant de beaux souvenirs s’y rapportent. Celui qui m’enlève Lisbonne, m’enlève tout.


LES MERVEILLES DE LISBONNE

Au fil du voyage, cette ville authentique aux 7 collines nous dévoile ses multiples facettes où cohabitent harmonieusement les quartiers anciens du centre historique et les quartiers modernes tel le Parque das Nações. Pour ce premier billet sur la capitale, je vous emmène au coeur de l’âme lisboète, son centre.

L’ALFAMA

On retrouve tout le charme de Lisbonne, lorsque nous empruntons un labyrinthe de ruelles escarpées, où vient se mêler le bruit des tramways le jour et une douce mélodie mélancolique le soir provenant d’une casa de fado dans le quartier de l’Alfama. Celui-ci nous mène au Castelo São Jorge qui nous offre une vue majestueuse sur le Tage et une mosaïque de toits rouges. L’Alfama, seul quartier qui n’a pas été détruit par le séisme de 1755, dégage une atmosphère tellement particulière que j’aime m’y perdre. Le linge pendus aux fenêtres de ces maisons aux couleurs douces font de lui un lieu typique. La terrasse du Miradouro de Santa Luzia nous permet justement de l’admirer.

GRAÇA

L’un de mes endroits préférés à Lisboa est le Miradouro da Graça situé dans le quartier de Graça. Cette jolie place nous accueille avec une vue splendide sur la ville. C’est l’endroit parfait pour admirer un coucher de soleil, attablé devant uma tosta mixta que nous propose l’un de ces charmants Kiosques lisboètes.

LE BAIRRO ALTO

Lisbonne c’est aussi le Bairro Alto, la « ville haute », où de nombreux noctambules se retrouvent en pleine rue avec un verre à la main au milieu de toute cette effervescence. L’ambiance qui s’en dégage et les nombreux bars font de ce quartier, un endroit incontournable pour les nuits lisboètes. Lorsque les portes se ferment, les festivités se poursuivent dans les Docks de l’Alcântara où de anciens entrepôts ont été transformés en restaurants branchés et autres boîtes de nuits. Le lieu idéal pour une nuit blanche et en guise d’after, un beau lever de soleil face au Tage.

LE CHIADO

Juxtaposé au Bairro Alto, le Chiado côtoie l’art et la culture dans une ambiance bohème et lui donne ainsi tout son charme. On y est accueilli par un grand homme, le poète Fernando Pessoa. Client du célèbre café « A Brasileira «  où vous pourrez vous accorder une pause en terrasse. Les ruelles, aux façades sublimées par les azulejos, nous mènent jusqu’à la gare ferroviaire et maritime du Cais do Sodré. Point de départ pour Belém entre autres.

BAIXA

A Baixa, la « ville basse », reconstruite en damier après le séisme de 1755 est, quant à elle, le quartier commerçant de la ville. Il s’étend de la jolie Praça do Rossio  à la symbolique Praça do Comércio ou Terreiro do Paço, autrefois considérée comme la porte d’entrée de Lisbonne. Cette ancienne place du palais s’ouvre sur le Tage et est embellie par des bâtiments jaune safran ornés d’arcades ainsi qu’un Arc de Triomphe. On y trouve de nombreux bars et restaurants ainsi que le nouveau musée « Lisboa Story Center « . Celui-ci retrace de manière attractive et ludique l’histoire de la ville. Idéal pour un premier contact avec Lisbonne. A l’autre bout de ce quartier, se dresse l’Elevador de Santa Justa, une construction en fer forgé. Cet ascenseur nous emmène à un belvédère offrant une belle vue sur le château, la Praça do Rossio, la Baixa ainsi que le Tage. 

D’autres merveilles de Lisbonne prochainement sur andyandtheblog, à très vite. A